POITOU

POITOU
POITOU

POITOU

Ancienne province française dont l’essentiel a formé les départements de la Vendée, des Deux-Sèvres et de la Vienne. Riche comme tout l’Ouest en mégalithes et en gisements de l’âge du bronze, le Poitou entre dans l’histoire comme territoire des Pictones, d’où son nom. À l’époque romaine, il fut l’une des cités d’Aquitaine. D’importants vestiges témoignent d’une profonde romanisation. Celle-ci rayonna à partir de l’ancien oppidum qui commandait le seuil: Limonum (Poitiers), devenu centre routier et administratif. Extrême avancée des pays du Sud sur une grande voie de passage, le Poitou deviendra au Moyen Âge le champ de batailles décisives (Vouillé, 507; Poitiers, 732 et 1356), le lieu de rencontre privilégié entre les cultures du Nord et du Midi. Un autre trait durable sera la vigueur de la christianisation, illustrée par de nombreux saints et la fortune de la vie monastique: ainsi au IVe siècle l’évêque Hilaire et son disciple Martin, fondateur de Noirmoutier et de Ligugé; au VIe siècle la reine Radegonde, fondatrice de Sainte-Croix. Le comté mérovingien sera un véritable séminaire d’évêques.

L’âge d’or du Poitou se situe aux XIe et XIIe siècles, après la tourmente normande. Les Guilhem, comtes de Poitiers dont l’origine remonte à 839, s’imposent comme ducs d’Aquitaine à partir de 928 pour deux siècles. Bien que leur autorité ne soit vraiment reconnue que dans le Poitou, ce titre ducal est riche de possibilités. Ne se font-ils pas couronner, comme des rois, à Saint-Martial de Limoges? Mais, en 1137, la dynastie tombe en quenouille. On sait comment Aliénor apporta sa dot au roi de France Louis VII, puis à Henri Plantagenêt en 1152. Certes, cette duchesse énergique et raffinée, célébrée à l’égal de l’«aigle, reine des airs», jeta jusqu’à sa mort (1204) un dernier éclat sur sa maison. Trouvères et troubadours hantaient sa cour et de nombreuses chartes de libertés communales furent alors rédigées. Il n’en reste pas moins que le Poitou était désormais intégré à un plus vaste ensemble.

Ces deux siècles sont aussi ceux de la grande époque romane poitevine. Elle correspond à l’intense renouveau de la vie religieuse, marqué avec éclat par les proclamations de paix de Dieu (dès 989) et de croisade (1096) à Charroux et à Poitiers, ainsi que par la fondation de Fontevrault (1101), cependant que d’obscures foules de pèlerins cheminent sur la grand-route menant à Saint-Jacques et que se multiplient monastères et prieurés. Les moines certes, mais parfois aussi de grands féodaux et des villes en plein essor, ont créé une riche floraison d’églises romanes: Saint-Hilaire et Notre-Dame-la-Grande de Poitiers, Chauvigny, Saint-Savin, Saint-Jouin, Aulnay, etc. Leur variété n’exclut pas les caractères d’un style régional: relative fréquence du déambulatoire et de la nef à collatéraux, médiocrité de l’élévation, clochers parfois coiffés d’un cône de pierre à écailles, et surtout exubérance du décor sculpté qui envahit parfois toute la façade, divisée en arcatures aveugles, et utilise aussi bien des thèmes orientaux (la faune) que des thèmes sacrés ou des scènes de la vie quotidienne. La peinture murale est aussi très riche (Saint-Savin). Cette période se termine avec la pénétration de l’art gothique, favorisée par les Plantagenêts puis par la domination capétienne.

En effet, le Poitou, occupé dès 1204 par Philippe Auguste, échut bientôt en apanage à un frère de Saint Louis, Alphonse. Celui-ci y introduisit une bonne administration, cependant qu’après l’échec de la révolte de Lusignan (1241-1242) le roi d’Angleterre renonçait à ses droits (1259). Avant-garde de l’Aquitaine, le Poitou jouera un rôle essentiel pendant la guerre de Cent Ans. Par sa domination éphémère (1356-1375), Édouard III menaça le Bassin parisien; après l’accalmie réparatrice marquée par le fastueux Jean de Berry, le dauphin Charles en fera, avec le Berry, la base de sa reconquête; il y créera l’université de Poitiers en 1431 pour faire pièce à celle de Paris. Sa victoire cependant sonnera le glas de l’autonomisme poitevin.

Province d’Ancien Régime — il formera un gouvernement et une généralité qui n’auront d’ailleurs pas les mêmes limites —, le Poitou participe activement à la Renaissance (construction d’hôtels bourgeois, humanisme) puis à la Réforme. Les protestants y ont, en 1598, dix places de sûreté et cinquante et une églises. Malgré la révocation de l’édit de Nantes et le départ de sept mille huguenots, les communautés resteront nombreuses, surtout dans le bocage. Pourtant, la Contre-Réforme fut très active; en témoignent le ministère de Richelieu à Luçon, les nombreuses fondations de collèges et de couvents (Grignion de Montfort) et aussi les missions du XVIIIe siècle qui semèrent en Vendée une ardente piété. D’où la révolte de 1793, qu’expliquent aussi l’attachement au sol et aux coutumes. D’un point de vue plus matériel, les contrastes s’affirment entre le bocage à la vie repliée au fond de ses chemins creux et les campagnes du seuil sillonnées de routes royales, ou encore la côte qui, équipée de ports (Les Sables-d’Olonne, Croix-de-Vie), participe aux entreprises les plus lointaines; contrastes aussi entre les remarquables assèchements des marais et l’abandon à la lande de terres trop lourdes. Ces oppositions individualisent notamment le bas Poitou, entendons le pays pauvre, cadre de la future Vendée.

Poitou
anc. prov. française, correspondant aux dép. des Deux-Sèvres, de la Vendée et de la Vienne. La région, peuplée par les Pictaves (des Celtes), fut soumise par les Romains (56 av. J.-C.). Envahie par les Wisigoths (Ve s.), elle passa sous la domination franque, puis forma le noyau du duché d'Aquitaine (IXe s.), anglais au XIIe s. Confisqué par Philippe Auguste, le Poitou, rattaché à la Couronne en 1271, fut ravagé lors de la guerre de Cent Ans; il fut définitivement réuni à la Couronne en 1417.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужно сделать НИР?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • POITOU — POITOU, region and former province of W. France, now included in the departments of Vendée, Deux Sèvres, and Vienne. In the Middle Ages Jews lived in at least 20 localities in Poitou, the most important of which were poitiers , Niort, Vitré,… …   Encyclopedia of Judaism

  • Poitou — Saltar a navegación, búsqueda Poitou es una antigua provincia de Francia, cuya ciudad capital era Poitiers. Corresponde con los actuales departamentos de la Vendée, Deux Sèvres y la Vienne, al oeste de Francia. La Marisma de Poitevin (en francés …   Wikipedia Español

  • Poitou —   [pwa tu] das, historische Provinz in Westfrankreich, umfasst das fruchtbare, etwa 150 m über dem Meeresspiegel hohe Plateau aus Juragesteinen zwischen dem Armorikanischen und dem Zentralmassiv, das das Pariser und das Aquitanische Becken… …   Universal-Lexikon

  • Poitou — Porté notamment dans le Centre (45, 41) et dans les Charentes, désigne en principe celui qui est originaire du Poitou. Les formes Poitout et Poitoux, rencontrées dans l Yonne, devraient avoir le même sens …   Noms de famille

  • Poitou — (spr. Poatuh), ehemalige Landschaft in Frankreich, mit der Hauptstadt Poitiers zwischen Bretagne, Anjou, Touraine, Marche, Angoumais, Saintonge u. dem Atlantischen Ocean; theilte sich in Ober P. (j. Departement Vienne) u. Nieder P. (j. die …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Poitou — (spr. pūatū), ehemalige Provinz im südwestlichen Frankreich, zerfiel in Oberpoitou (das gegenwärtige Depart. Vienne) und Niederpoitou (die Departements Deux Sèvres und Vendée). Hauptstadt war Poitiers. Das Land P. war im Altertum von den… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Poitou — (spr. pŏatuh), ehemal. Provinz des westl. Frankreichs, bildet jetzt die Dep. Vienne, Deux Sèvres und Vendée, zerfiel in Ober und Nieder P.; Hauptstadt Poitiers; 1154 1259 und 1360 71 englisch, seit 1416 bei der Krone Frankreich. – Vgl. Auber… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Poitou — (Poatu), ehemalige Provinz in Frankreich, zwischen Bretagne, Anjou, Touraine, Marche, Angoumois, Saintonge und dem atlant. Ocean, war in Ober und Nieder P. getheilt und hatte Poitiers zur Hauptstadt …   Herders Conversations-Lexikon

  • Poitou — [pwȧ to͞o′] historical region of WC France …   English World dictionary

  • Poitou — La province du Poitou au sein du Royaume de France Armoiries du Poitou …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”